Histoires d’humanité- French

17) Ce ne sont „PAS DE PETITES AFFAIRES“

Les épisodes et les petits gestes, ce sont les choses qui font plaisir à la vie quotidienne. Si tu les remarques, elles peuvent être une chose extraordinaire et elles te rendent simplement ta journée plus belle.

Voici quelques exemples:
Pendant un voyage, mon compagnon écossais donne son ticket de stationnement à quelqu’un, car le ticket n’est pas encore périmé.

Ou  bien, tu rapportes une chose trouvée à son possesseur, même si c’est seulement un gobelet à boire ou une pièce de 50 centimes.

La semaine dernière, mon collègue ne voulait pas retourner les 100 m au magasin pour rapporter sa quittance. Il l’a donnée en cadeau…C’est une manière de “penser aux prochains”!

On n’est pas obligé de faire ces petits gestes de bienveillance. Mais ils peuvent avoir la force de faire plaisir aux autres et aussi à toi-même! 


5) L’eau est un cadeau

On dit toujours que l’eau est la vie. Et que c’est une de nos ressources la plus importante, ce-que nous avons besoin de comme les humains sur la terre. Et moi-même, je dois penser à et remercier tous ceux qui me donnaient l’eau et m’aidait par cela.
Une fois, pendant l’été, je sous-estimais la chaleur quand pendant que je courais et j’avais très soif. Je n’ai jamais mal calculé comme ça et il me restait encore quelques kilomètres à faire pour rentre à la maison. Alors, je demandai deux cyclistes qui venait de l’autre direction de l’eau et ils me laissaient boire de leurs bouteilles.
Un jour, en randonnée en Irlande, nos bouteilles étaient vides et nous ne trouvions de place pour les remplir en route. Nous nous entraidons par demander et donner à une maison à le prochain village. La gentille femme ne nous laissait seulement remplir nos bouteilles, mais elle nous invitait immédiatement pour le thé aussi.
Et aussi, pendant notre dernier voyage à vélo, nous demandions quelques personnes en route si nous pouvions remplir nos bouteilles chez eux. Et même si on dit que les Allemandes sont retirés et inamicaux aux étrangers, mon expérience ne peut pas confirmer ça. Parce-que nous prenions le premier pas, tout le monde en notre route nous aidait et parlait de notre voyage avec nous aussi. J’avais souvent l’impression qu’ils prenaient plaisir de nous aider et ne le voyaient pas comme une obligation. Le partage est la jolie – n’est-ce pas une forme d’humanité aussi – notamment quand c’est quelque chose si important que l’eau ?


2) Des billets pour deux personnes

Cela m’a tellement impressionné:

Voilà dans l’autobus une femme avec son enfant de 3 ans. Devant elle se pose le conducteur: “Il faut prendre aussi un billet de 7 € pour le petit!” Mais la femme est étonnée.  On peut remarquer, pendant qu’elle est au téléphone, qu’elle s’exprime avec la maladresse. Elle n’a pas assez d’argent pour payer ce deuxième billet.

Un homme derrière elle au conducteur: “C’est moi qui paie le ticket!” Il glisse 10 Euro dans sa main, et il ne veut même pas reprendre le reste de 3 €: “Donnez-le à la dame!”

Aller en autobus est quelque chose de si commun que je peux imaginer cette situation facilement. Et ça me fait sourire.

Je me demande:

Un euro est de grande valeur, si quelqu’un en a besoin! Mais pour moi, à ce moment là, c’est une bagatelle. Je n’en ai pas besoin pour être contente!


1) Écouter á Berlin

Normalement au travail c’est moi qui parle avec tout le monde. Mais parfois, je trouve des gens très intéressants et exceptionnels.

Cette histoire, par exemple, ….

„ÉCOUTER Á BERLIN“

…m‘ a tellement touché:

Un jour á MARZAHN, une femme – elle me semblait d’être comme toi et moi – a décidé de rester loin de son travail. Elle se place á un coin, devant elle son panneau qui invite les gens: “Racontez-moi de vos soucis, de votre chagrin ou de vos désirs!” Mais elle-même reste tout tranquille, elle ne dit pas un mot! Elle est là seulement pour écouter.

Je me souviens souvent à ce qu’elle voulait nous dire: Personne n’a besoin de conseils! Le plus important est surtout: Avoir le temps pour les autres et savoir ÉCOUTER!